L'été 2015 a été riche en évènements. Cela a commencé par l'abattage des arbres à Luçon pour laisser passer une coque de bateau.

Le 13 juillet a vu enfin l'aboutissement de nombreuses années de combats contre l'affichage publicitaires dans nos villes et campagnes.

Mais justement, cette date du 13 juillet 2015 a failli être la fin d'un processus alors qu'elle était appelée à en être le début.

Explications.

13 juillet 2015: disparition des pré enseignes hors agglomérations  et limitation de la publicité par panneaux dans les villes. Le travail de persuasion commence.

Mais en même temps, se trame autre chose.

Emmanuel Macron, ministre de l'économie, s'apprête à mettre en œuvre un décret qui aurait annulé tout ou presque des règles d'affichage publicitaire. Ceci, avec un texte écrit par les annonceurs publicitaires qui ont plus ou moins forcé la main du ministre. Cela s'appelle un travail de lobbying. Ce décret, non seulement aurait gommé beaucoup d'acquis, mais, dans un but économique, aurait mis en place des règlements encore plus dramatiques pour notre environnement. 

Madame la ministre de l'écologie, Ségolène Royal n'a pas réagi, alors que se préparait la COP 21. Ce décret était un véritable pied de nez à cette réunion mondiale. Pensez. La France accueille toutes les nations pour sceller un accord permettant de réduire les nuisances de la planète, ET en même temps, prépare, en douce des règlements qui contredisent ces accords!

C'était sans compter sur la mobilisation citoyenne. Paysages de France, et d'autres associations de défense de l'environnement entament une action  qui va aboutir de façon surprenante à l'abandon de ce décret scélérat en février 2016.

C'est ce que nous vous proposons de découvrir  à travers l'article en lien. Laurent FETET, vice président de Paysages de France, s'exprime sur le plateau de France 3 Ile de France, le 9 février 2016. Vous pourrez suivre également l'ensemble des actions et réactions suscitées par ce décret.

 Bonne lecture

 

http://paysagesdefrance.org/IMG/pdf/2016-03_pdf_infos_.pdf

 

 

 

le bureau A.P.P.