Mercredi 10 mai.

Après un rapide briefing devant un café, 3 charmants garçons partent en chasse.

De Brétignolles-sur-Mer jusqu'à Noirmoutier, chasse aux dispositifs publicitaires illégaux.

Quand on passe rapidement en voiture, on ne remarque pas tout (c'est dire l'intérêt de ce genre de publicités!). Mais quand on s'attarde, en roulant à 60 à l'heure, et qu'on se stationne un peu rapidement et de façon aléatoire, on ne rate rien.

Pas moins de 160 de ces dispositifs (agglomération et hors agglomération - surfaces exagérées - densité importante et tous les petits interdits depuis la loi mise en application en juillet  2015, ainsi que la révision des R.L.P.) ont été relevés. Tout y est passé. On aurait dit que nos trois braves retraités les sentaient, même partiellement cachés!

A chaque fois, une ou deux photos, un repérage G.P.S. et des notes bien classées. C'est dans la poche. On emmagasine.

Oh le début n'a pas été facile. Le GPS était récalcitrant et il a fallu se roder. A la fin de la journée, on avait quand même 236 photos.

Ce repérage a permis de constater que beaucoup de dispositifs publicitaires restent encore dans l'illégalité. Certains sont oubliés depuis des années, alors que d'autres sont flambants neufs. Les grands gagnants sont, au palmarès, les grandes surfaces, qui n'hésitent pas à proposer des pré-enseignes tous les 100 mètres - les campings et les garages.

 Que vont devenir ces photos et ces fiches? Notre président les communiquera à "Paysages de France", qui se chargera de taper aux bonnes portes pour faire disparaître un maximum de ce qui a été relevé.

Avis à ceux qui feront les prochains relevés: notre équipe est bien rodée et on peut donner pas mal de conseils pour la mise en application de cette randonnée bien agréable.

 

Rien ne passe
La maison semble tenir grâce aux panneaux!